Avec la nouvelle année qui approche, vous pensez peut-être à augmenter vos tarifs et je sais que ce n’est pas facile comme décision pour certaines.

C’est pourquoi j’ai eu envie de vous partager ma perspective, en souhaitant que ça vous donne le petit coup de pouce pour aller de l’avant.

Partout dans le monde en ce moment, surtout du côté anglophone, les entrepreneures osent enfin avoir des tarifs qui représentent la valeur réelle de ce que leurs services apportent à leurs clientes.

Bien sûr, ça tarde du côté francophone et ça me fatigue. Encore une fois, on attend derrière, toutes craintives. Pourquoi? La relation à l’argent est différente.

Si vous observez bien certains domaines ou même certains pays, vous remarquerez que plus les gens ont une mentalité d’abondance, plus l’économie roule, plus les salaires augmentent et plus les gens sont prêts à débourser pour des services. (Je vous invite à lire Think and Grow Rich de Napoleon Hill pour mieux saisir pourquoi.)

Alors oui, ailleurs dans le monde, les entrepreneures dans tous les domaines sont en train de briser leurs limitations face à l’argent, augmentent leur qualité de vie, créent des emplois (une adjointe, une femme de ménage, une nannie!) et peuvent soutenir des causes qui leur tiennent à coeur, pendant que nous on attend. (Quoi?)

Je ne dis pas que vous pouvez toutes quadrupler vos tarifs du jour au lendemain. En fait, vous pourriez. L’Univers ne met aucune limite financière, ce sont les êtres humains qui créent des règles et des limitations autour de l’argent. Mais comme on vit dans un monde d’humains, il faut en tenir compte.

Par contre, je pense que la marge de manoeuvre est BEAUCOUP plus grande que celle qu’on s’accorde.

Si vous ne pouvez faire qu’un premier pas, ce serait au moins de demander les mêmes tarifs que les plus dispendieux dans votre domaine. Bien sûr, il faut livrer la marchandise, mais je sais que vous avez ce qu’il faut.

Pour illustrer l’idée, voici un exemple dans le domaine de la massothérapie. Je vous invite à les transposer dans votre propre domaine.


Exemple 1 :

Certains spas populaires demandent 120$ pour un massage. D’un autre côté, il y a des massothérapeutes qui demandent 60$ et qui vont trouver toutes les raisons du monde pour ne pas augmenter leurs tarifs. Non, vous n’avez pas à demander moins cher parce que votre local est «moins beau» qu’un spa. Vos clientes paient pour votre service et non pour la couleur des murs.


Exemple 2 :

Je paye 80$ pour flotter dans un bain. Je ne suis pas la seule, parce que c’est toujours complet. Si on simplifie, je paye pour de l’eau salée. Mais la massothérapeute qui travaille à la sueur de son front demande 60$ et se sent mal d’augmenter ses tarifs.
 

Commencez-vous à comprendre et à faire des parallèles avec vos services? Vous n’avez pas de raison de ne pas augmenter vos tarifs, il y a déjà des gens qui demandent plus que vous.


Si vos collègues dans votre domaine ont tendance à mettre leurs prix trop bas, alors n’ayez pas peur d’être celle qui a les services les plus dispendieux. (Le Ritz va très bien à ce que je sache.)

Et je reviens à ce que j’ai dit plus haut, que ce sont les êtres humains qui créent des règles et des limitations autour de l’argent.

Qui a décidé que les gens allaient être prêts à payer 120$ pour du coaching et 10 000$ pour rénover leur maison? (Et qui a décidé qu’il fallait demander le même prix que son collègue?)

On fixe souvent nos prix en «pensant» que c’est ce que les clients seront prêts à payer. C’est certain que si vous leur demandez, ils ne vous diront pas vraiment le montant que ça vaut. Parce qu’ils ne le savent tout simplement pas. C’est à vous de leur dire.

Dans l’Académie des Entrepreneures à Succès, je donne une multitude de trucs pour déterminer la valeur de vos services et demander plus que la concurrence.

Maintenant, vous me direz peut-être : «Oui, mais je connais ma clientèle et elle n’a pas l’argent». Encore une fois, vous n’avez aucune idée. Je peux vous dire avec mes bientôt 7 ans d’expérience comme entrepreneure que ce que les gens vous racontent par rapport à l’argent et ce qui est la réalité sont deux choses.

Pour vous raconter une dernière anecdote, quand j’ai commencé comme coach, je recevais des messages à tous les jours de gens qui me disaient ne pas avoir l’argent pour mes services. J’en pleurais. Et maintenant, ça ne m’arrive plus alors que mes tarifs sont plus élevés.

Qu’est-ce qui a changé? Ma propre relation avec l’argent et ce que j’attire n’est que le reflet. Ça n’arrive pas seulement à moi, je le vois aussi chez mes clientes qui font le cheminement nécessaire.

Alors, qu’attendez-vous pour augmenter vos tarifs? D’être confortable avec l’idée? D’avoir le courage? Que les autres le fassent? De savoir que ça va marcher?

Où allez-vous enfin prouver par vos actions que vous croyez réellement que l’abondance financière existe autant pour vous que vos clientes?