Lorsque vous n’avez pas les résultats que vous désirez, déclarez-vous trop vite que c’est un échec?

C’est facile de venir rapidement à la conclusion que nos actions ne fonctionneront pas. On le fait toutes.

Le contraire n’est pas mieux non plus… Rester positive alors qu’en réalité il y a vraiment un problème qui doit être adressé n’arrange pas les choses.

Confession…

Un des lancements pour mon programme de groupe ne s’est pas passé selon mes attentes.

Rapidement, je me suis imaginée devoir avouer à mes clientes et à ma communauté que finalement mon programme ne se remplit pas à chaque édition, comme ce que je leur avais dit. Bref, «perdre la face» comme on dit.

Dans des moments comme ça, je me connecte à ma leader intérieure et je lui demande conseil.

Voici ce qui m’a permis finalement d’avoir le succès que j’attendais (et même beaucoup plus) :

 

Avant de déclarer échec…


Ressentez toutes vos émotions.

Personne ne vous contacte pour prendre rendez-vous avec vous ou pour s’inscrire à votre activité? Si ça vous fait chi@(#&$, que vous paniquez, que vous êtes déçue, triste ou frustrée, il faut vous asseoir avec et le ressentir. L’ignorer, le ravaler, vous changer les idées ou rester optimiste ne fait qu’empirer les choses et vous empêche de voir clair.

Personnellement, j’aime bien utiliser une forme d’EFT intuitif que j’ai créée pour libérer ce qui doit sortir et faire place à plus de clarté, afin de poser les bonnes actions pour soi. C’est ce qui fonctionne le mieux pour moi et mes clientes, mais vous avez peut-être déjà vos outils préférés.

Intégrez la leçon.

Qu’est-ce que votre réaction vous montre de vous? Par exemple, votre amour pour vous est-il conditionnel à votre réussite? Avez-vous tendance à abandonner au moindre obstacle? Vous évadez-vous de la réalité pour ne pas avoir à ressentir d’inconfort ou prendre responsabilité? Vos attentes étaient-elles trop élevées? (Mes clientes sont toujours étonnées — et rassurées — lorsque je leur partage les chiffres pour évaluer leur taux de réussite.) Identifiez ce que cette situation veut vous montrer.

 

Ne vous blâmez pas.

Oui, prenez note de ce que vous pourriez améliorer la prochaine fois, mais si vous perdez votre énergie à vous blâmer, vous perdez la chance de voir les solutions que vous pourriez mettre en place dès maintenant pour rattraper votre projet.

 

N’assumez rien.

N’assumez pas que c’est terminé et qu’il n’y a rien que vous puissiez faire pour rattraper la situation. Il y a toujours une solution. Vous aurez peut-être un éclair de génie ou vous aurez à faire appel à un expert qui s’y connaît mieux que vous, mais il y a toujours une façon de «sauver» votre projet. Ce que j’adore dans mon rôle de coach est de montrer à mes clientes des possibilités qu’elles n’avaient pas envisagées.

 

Alors la prochaine fois, avant de déclarer que vos actions n’ont pas porté fruit, faites ces étapes et tenez-moi au courant.

À votre succès!

2455360e-8f6c-45c9-90b6-b9ff701d73fe

(Lire plus)