Créer sa vie en suivant son coeur n’est pas le chemin le plus fréquenté. Ce qui veut dire que vous allez rencontrer de la résistance de la part des autres, surtout de ceux que vous aimez le plus.  

Voyez-vous, quand vous commencez à être de plus en plus authentique, vous changez. Vos proches n’aiment pas que vous changiez. Ils sont bien avec ce qu’ils connaissent de vous. Quand vous changez, ils se demandent si vous avez encore des points en commun et c’est très inconfortable, parce que ça signifie qu’il y ait une possibilité que vos chemins se séparent.

Quand vos proches se mettent à douter et questionner vos choix, il y a deux réflexes: cacher qui vous êtes vraiment ou tenter de convaincre que vous avez raison. Ça m’est arrivé souvent et sur le coup, c’est parfois difficile de faire autrement. Voici comment j’aurais aimé réagir:

1- Restez présente. Vous parlez de votre prochain projet et la personne se met à vous poser 15 000 questions, et vous entendez les craintes et l’incompréhension sous-entendues? Je sais, ça fait encore plus mal quand c’est quelque chose que vous voulez au plus profond de vos tripes. Respirez et restez présente aux émotions qui surgissent. Le seul fait d’en être consciente vous permettra de rester dans l’observation et non dans la réaction et vous serez moins tentée de convaincre l’autre à quel point ce que vous voulez est vraiment valable. Derrière le besoin d’être approuvée, il y a un désir d’être ressentie et la SEULE façon de l’être, c’est de communiquer ce que vous ressentez.

2- Restez dans votre pouvoir. Communiquez aussi ce que vous voulez. C’est ça, rester dans son pouvoir. Malheureusement, vous ne pouvez pas demander à votre proche d’arrêter de s’inquiéter pour vous. Par contre, vous pouvez choisir de ne pas répondre à toutes les interrogations. De ne pas faire la liste de faits et d’arguments pour que l’autre se sente rassurée. Choisissez ce qui est juste pour vous. Lorsque vous vous respectez, vous serez respectée.

3- Ce n’est pas à propos de vous. Vous êtes seulement témoin d’une personne qui projette sur vous ses peurs, ses doutes et ses inquiétudes face à elle-même. Quand quelqu’un donne des conseils, il se parle à lui-même à travers vous. Beaucoup de gens dans ce monde se sont imposé de nombreuses règles et restrictions, et ils se sentent inconfortables lorsque des personnes comme vous sont assez libres pour être elles-mêmes, pour vivre de façon créative et unique.

Vous n’avez pas à faire en sorte que votre parent ou votre amie se sente mieux, vous comprenne ou soit convaincue. Ils sont responsables de leur ressenti et c’est à eux de s’occuper de leur besoin. D’ailleurs, si vous vous sentez à l’aise, je vous invite à dépasser vos limites en faisant ceci. Si la personne continue son discours de mise en garde et de conseiller même si vous avez exprimé ce que vous ressentez et ce que vous voulez, remerciez-la sincèrement de vouloir vous protéger. C’est quand même génial d’avoir dans votre vie des gens qui vous veulent du bien! Dites-lui quelque chose comme: «Ça me fait du bien de savoir que tu veux être là pour moi.» Elle aussi veut être ressentie. Ensuite, sans la faire sentir mal, dites-lui qu’elle ne peut malheureusement pas avoir le contrôle sur ce qui se passe pour vous et demandez-lui «Qu’est-ce que tu veux pour toi?». Ça redonne instantanément à l’autre le pouvoir de choisir pour elle et ça vous libère. Je sais, c’est un défi et une pratique, but YOU CAN DO IT!

4- Trouvez du support. Choisissez à qui vous parlez. Attendez que vos projets soient assez avancés pour en glisser un mot. Créez une page Facebook pour les gens qui ont aussi des rêves fous et incompris. Participez à du coaching de groupe.

Je suis curieuse de savoir si vous êtes parfois influencée par les doutes de vos proches et si vous avez des trucs pour rester solide et authentique. Partagez-moi ici ce que vous vivez ou écrivez-moi personnellement pour m’en parler, je suis curieuse de savoir.

 

(Lire plus)